Prendre l’avion après une chirurgie esthétique

A partir du moment que l’on décide de faire le voyage pour se faire opérer par un chirurgien loin de chez soi, c’est qu’on lui fasse confiance. C’est justement sur cette confiance que tout se base. Il faut impérativement suivre ses recommandations et ses directives.

Quand un patient prend la décision de choisir le tourisme médical c’est qu’il souhaite bénéficier de prix bas ou encore pour jouir de services de chirurgiens réputés à qui s’adresse une patientèle des quatre coins de la planète.

Précautions à prendre et temps nécessaire pour se reposer

augmentation mammaire tunisie

Lors de la première prise de contact, les agents expliquent au patient la démarche à suivre, les risques et les contre-indications de l’intervention qu’il désire pratiquer. L’assistant qui prendra en charge le dossier du patient veillera à le transmettre au chirurgien qui donnera plus de détails de façon personnalisée.

Une bonne indication est nécessaire pour le bon suivi postopératoire du patient. Le respect des consignes est une condition sinequanone pour entamer son projet de chirurgie esthétique à l’étranger.

Il est indispensable d’expliquer au patients les suites opératoires qui ne seront pas les mêmes pour toute intervention de chirurgie esthétique.

Le type de chirurgie, le nombre d’incisions faites ou la nécessité d’insérer des corps étrangers comme la pose de prothèse ou nom impactent le suivi postopératoire.

Pour la chirurgie d’augmentation mammaire par exemple, la liposuccion ou le bodylift il est préférable d’avoir une personne qui accompagne le patient pour le soutenir. En effet, dans ce genre d’interventions, la patiente ne doit pas porter d’objets lourds pour ne pas solliciter les cicatrices. C’est pourquoi l’hébergement est souvent proposé gratuitement pour la personne qui accompagne le patient.

Certaines interventions abdominales ouvertes ou par laparoscopie (comme la sleeve gastrectomie ou le bypass) nécessiteraient une plus longue attente avant de reprendre le vol. En effet, l’expansion des gaz intestinaux liés à de l’air libre encore présent dans la cavité abdominale ou un péristaltisme intestinal ralenti pourrait incommoder le patient et provoquer des douleurs et des nausées. D’où l’intérêt de voir au cas par cas et suivre les recommandations de son chirurgien.

Risques du vol en avion après la chirurgie esthétique et recommandations

La dépressurisation dans la cabine n’a d’effet sur les risques d’embolie pulmonaire et de phlébites qu’en cas de long trajet. Si le patient doit faire un vol de plus de dix heures, le risque de voir apparaître ces complications est alors accru.

Dans le cas du tourisme médical en Tunisie, ces risques sont quasi nuls, il faut tout simplement veiller à suivre ces recommandations :

  • bien s’hydrater
  • se lever pendant le vol plusieurs fois,
  • porter des bas de contention.

En définitive, il ne faut pas se fier aux fantasmes populaires et histoires loufoques qui parlent des implants mammaires qui explosent sous l’effet de la pression et se renseigner uniquement auprès de son chirurgien traitant et suivre ses recommandations à la lettre.