Réapprendre à manger après une sleeve
20 février 2018
liposuccion tunisie
Les interventions de liposuccion les plus demandées
12 avril 2018
Montrer tous
prp tunisie

La peur d’avoir mal après sa chirurgie esthétique

Plusieurs patientes craignent beaucoup la douleur postopératoire et retardent souvent leur intervention. Elles cherchent souvent à demander d’autres patientes des suites de leurs opérations. Elles ont surtout besoin de s’assurer.

Appréhender la douleur est tout à fait normal, mais il ne faut pas que ce soit handicapant. Mais ce qu’il faut savoir c’est que les interventions qui engendrent de fortes douleurs sont vraiment minoritaires.

Nous allons vous présenter les principales douleurs post-opératoires des principales interventions de chirurgie esthétique.

Les suites post-opératoires des interventions les plus pratiquées

Le lifting visage bien qu’il soit plébiscité par un grand nombre de personnes, il fait tout aussi peur. Et cela est peut-être dû aux nombreux clichés qui circulent à propos de cette chirurgie, et pourtant le lifting visage n’est pas une intervention douloureuse. C’est plutôt des sensations de gêne occasionnés par la sensibilité de peau qui a été tiré pour épouser les structures du visage. Cette gêne disparaît lorsque la peau se durcit.

suites rhinoplastieLa rhinoplastie, à première vue, à voir les yeux bleus et le pansement sur le nez ça prête à croire que c’est un geste chirurgical atrocement douloureux et contraignant. Cela dit, la rhinoplastie est la chirurgie qui provoque le moins de douleurs. Ses principales suites sont une gêne si le patient respire par le nez à cause des mèches qui seront retirées le lendemain de sa chirurgie de rhinoplastie.

La liposuccion occasionne plus une fatigue à cause de l’aspiration des réserves de gras qu’une douleur. Le patient ressent des courbatures et se dissipent rapidement.

L’abdominoplastie ne cause de douleurs que si la sangle abdominale est retouchée lors de la correction du diastasis. Sinon elle n’est pas une chirurgie douloureuse.

L’augmentation mammaire est un peu plus douloureuse que les interventions précédemment citées surtout si le chirurgien utilise la position dual plan. La patiente qui recourt à la pose d’implants mammaires ressent une douleur pendant 3 jours, et un inconfort pendant deux semaines. Un anesthésiant local est appliqué dans la loge de l’implant et sera accompagné d’un traitement anti douleurs.

La sensibilité à la douleur est personnelle

Des facteurs peuvent amplifier la sensation de douleurs comme le stress, l’anxiété et la fatigue. Dans la plupart des interventions, la douleur ne dépasse pas les 3 jours et s’estompe peu à peu. Elles sont supportables grâce à la prise d’antalgiques. L’inconfort prend la relève de la douleur encore quelques temps.

Comments are closed.